21.3.12

Champagne pour une poésie écarlate


Ateliers de la coquille
Saison 9 - 2011-2012 - n° 11 - 20 mars 2012
Champagne pour une poésie écarlate

Chauffe silencieuse, hommage 
1 - Champagne

Lever son verre aujourd’hui, au lendemain d’un meurtre odieux. 
Renoncer ou poursuivre ?
Virer à l’écarlate dans la ville rose… faut-il en rire ?
Polar écarlate
Alkermès, couleur-teinture extraite d'un insecte parasite du chêne
Pigment venu d'Orient par l’Espagne musulmane
Toulouse choc retour
Uppercut 2
Ville écarlate
Pas de quoi taper l’épate
Honte à la folie d’un homme
Je n’arrive pas à décider d’une écriture pour ce soir
Il y aura du Champagne sur la table
Il y avait l’intention de lever le verre à l’accomplissement de mes 51 printemps, à cette maison achetée
Et là ? Écrire la tristesse ?

Plonger dans une bulle et remonter à la surface

Après un assassinat, laissez monter les mots de l’indignation
Les définitions sonnent en creux
“À Arles, l'archevêque, qui avait le monopole de l'exploitation de la graine d'écarlate, avec laquelle on fabriquait la teinture rouge, ne traitait, pour la vente de ses récoltes, qu'avec les juifs.” 
(Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, Léon Berman, 1937) (Wiki)

La cochenille est de retour dans la ville des Capitouls
Synonyme : cramoisi
Figuré : rougir de timidité ou de honte
Et Toulouse devint tout écarlate
La maréchaussée balance ses vagues de gendarmes
2 - Poésie écarlate

Choisir de garder le Champagne et de lever son verre vers les justes et les innocents
Choisir d’écrire malgré tout
Choisir la poésie
Choisir l’écarlate
Choisir 12 pieds pour rimer l’absurde
Tisser 24 vers rampant dans les méandres du temps présent
Teinter le tout de 7 couleurs (parmi ces exceptions du français qui s’accordent en genre et en nombre)

La couleur reine de ce soir : Écarlate
Ses suivantes : mordoré, incarnat, fauve, zinzolin, cramoisi, tourtille
Avant de vous embarquer en écriture penchons-nous vers le verre de champagne et embarquons-nous dans une bulle. Depuis ce lieu naît le poème. 
Si d’autres modes d’expression, si un polar pointe ses noirceurs, si un poème plus spontané monte, commencer par cette vague qui vous cueille…
Je vous donnerai plus de précisions sur les couleurs après lecture
Zinzolin : d’une couleur violet rougeâtre et délicat
De l’italien zuzzulino, de l’arabe djoudjolân, « semence de sésame » (car on en extrayait cette teinture)
Tourdille : Désigne une robe d'un cheval de couleur gris jaunâtre rappelant celui de la grive
De l'occitan tourdou (« poisson de mer »)
Mordoré : De couleur brun chaud avec des reflets dorés. 
Incarnat : Couleur de la chair, rouge rose clair. Couleur intermédiaire entre la couleur de cerise et celle de la rose.
Emprunté de l’italien incarnato, mot dérivé de carne (« chair »).
Fauve
Couleur ocre orangé à roux.
De l'ancien bas francique falwo « d'un jaune tirant sur le roux » 
Cramoisi
D’une couleur rouge foncé, tirant sur le violet. 
Devenir tout cramoisi: (Figuré) (Familier) Rougir extrêmement de honte, de dépit, etc.
Emprunté (XIIIe s.) via l’espagnol carmesi à l’arabe kirmiz (kermès, insecte méditerranéen dont on tirait une teinture rouge.

Champagne pour une poésie écarlate 1


“EL CRIMEN FUE EN TOULOUSE”


Entre ayer y mañana, hoy beberás tu copa.
Te burlarás del tiempo, que todo lo disloca.
Irás por los caminos, en busca de tu oda.
Y en la hoja pajiza tú bordarás sus nombres.
Se alzará hasta el cielo, tu grito de dolor,
Al denunciar el crimen que inspira tal horror.
Niños sacrificados, vidas robadas rotas.
Culpa de un alma negra, locura tras ternura.
De tu boca poeta, saldrán burbujas rojas,
Rojas como la sangre de criaturas muertas.

Texte de Rose-Marie Rayssac Hernández

Champagne pour une poésie écarlate 2


Poésie écarlate

Nougaro-Hugo, oh Dieu, ah dia, aidez-moi
Au nord des Minimes, l’abîme flirte avec émoi
Fol zinzolin, tu trames la poésie d’effroi
Ainsi commence un jour qui crie pourquoi

Un jour ordinaire, tout plein de son quotidien
Un jour niais dans une campagne de hyènes tourdilles
Un jour absurde qui éructe d’une noiraude folie
Un jour où aucune réponse ne peut consoler

L’ambiance AZF pointe ses stigmates cramoisis
Je reste à l’abri, loin des commémorations
En ce jour lendemain, ce jour en coin, je grelotte
J'engrène le mot indiscible en chapelet

Je traque consignes et signe l’atelier de ce soir
Le champagne sur la table s’élève vers les justes
Le poème compliqué s’écrit péniblement
Les mots font la grève du zèle sans sortir leurs ailes

La vie est là, plus précieuse que jamais, j’écris
Je crie et chante des chansons de luttes espagnoles
La louage rejoint le ciel en un point de paix
Laisser la haine à la porte, tendre vers l’union

Vers un lieu où la rage fond dans le grand Amour
Victorieux au delà de la folie fauve
Qui pointe ses cornes dans l’innocence des enfants
En ce soir, l’incarnat drape la ville rose

Toulouse, 20 mars 2012
Catherine

Champagne pour une poésie écarlate 3


Commencer! Pourquoi est-ce? Justice-hier?
Comptons l'écart entre nos lattes cramoisies,
Et mortifions-nous d't'avoir oublié, l'Ami!
Écarlate mission cherche raison folle,
Âme perdue: toupie assassine boussole.
Chaire de sa chaire ou karchër zinzolin,
Le temps d'éprouver ta fauve noirceur n'est plus!

Bulles de Vie-Amour infini-Joies et Cris
Montent vers les cieux de celles et ceux qui larment.
Croix mordorée et profane pour cortège
De coeurs tristes et purs aux doutes en corps!

Brutalité écarlates: trinquons à ceux
Que l'âge a volé d'un prix qui ne saura
jamais te voler: scooter tourdille ou blanc.
Ils n'étaient que des enfants, et un père
Incarnate horreur pour celle qui reste avec,
nous ici-bas. Que ta lumière soit: Ma-Man.

Solenn

Champagne pour une poésie écarlate 4




J'ai tout pour oublier le tissu écarlate
Du dormeur assoupi par une guerre absurde 
Aujourd'hui, sévèrement, la balle m'omnibule

Le champagne a ses bulles, le meurtrier ses balles
Jeu de balles hasardeux qui pue et qui pullule
Jeu de bulles audacieux qui étanche la soif

Les charognes incarnates ont remplacé les fauves
La ville jongle, entre jungle et misère
La flute de verre joue des parfums de mystère

Une brise marine remonte à mes narines
L'homme grenouille, entre fange et lumière
Il se casse, se souille, fait monter la colère

Le visage mordoré, la main cherche le verre
Chasser le cramoisi, faire couler les rivières
Et célébrer la vie le printemps renaissant

La feuille de palmier, l'oiseau apprivoisé

Tueur hagard, fuis donc et ne reviens jamais
Englouti toi, profond, au creux du tourbillon  

Adieu méandre, bonjour tourdille et zinzolin

Yves

Champagne pour une poésie écarlate 5




Tous les soirs la petite bulle tourdille
Explose ma conscience qui dégoupille,
Jaillit de ma joyeuse âme écarlate.
La tête zingoline restera le matin
Cramoisie sur l’oreiller de ma vieille mémée.
Fauve, je me transforme alors en merle blanc
Qui va voler jusqu’aux pétillements ravis
De la bulle musicale incarnate.
Sphère d’amour, de joie et de remerciements
Elle fusionne au mordoré de mon volcan
Qui déverse la confiance et écarte la peur.
Bulle de compassion qui s’étend par-dessus
La haine, la folie, la rage et l’envie.
Maladie mortelle sans essor possible,
Contamination de violence à refuser
Nos bulles de joies doivent infecter les cœurs,
Stériliser la bêtise et la rancœur,
Anesthésier les dangereux psychopathes.
Nous pourrons alors laisser lever la pâte
Du gâteau de la vie, gâteau anniversaire
Bulle de champagne ou bulle de savon
Bulle de sagesse éclaboussant les monts
Bulle de sérénité, face au démon
Je lève mon verre, ma sœur, à ta santé !!

Marie-Andrée

Champagne pour une poésie écarlate 6


"Je viens d'acheter une voiture vert-printemps
Toute verte comme l'espoir et non incarnat.
Dans ma ville depuis hier l'espoir est écarlate,
L'absurde, la violence, les pleurs, les cris stridents

Pleuvent sur nous, peuple cramoisi de honte.
Je me tortille, je me fends en deux, en trois.
Oh ! justice, oh ! vengeance, oh ! dure proie
Qui tuent les âmes dans un terrible conte !

Un conte pour les enfants où la vie si douce
Permet de rêver à des matins enchanteurs,
Où le mordoré de l'adolescent en vapeur
Tout zinzolin ou tourdille le repousse.

Le champagne......."


Claudie