11.2.14

Ennéagramme, une ressource pour travailler ses personnages



L’ennéagramme des personnalités
Par Catherine Manuel-Lamarque


Préambule
Ce texte a pour vocation d’éveiller une curiosité chez ceux qui ne connaissent pas l’ennéagramme. Les virtuoses de la figure y trouveront un survol théorique très rapide, un essai sur ses origines et une série de questions à tous les chercheurs de Sens. 
L’ennéagramme des personnalités est le seul qui sera abordé ici. Les multiples niveaux de lecture qu’il entraîne seront à peine évoqués. L’ennéagramme selon la 4ème voie, propre aux enseignements issus de Georges Ivanovitch Gurdjieff et de Piotr Demianovitch Ouspenski, restera caché afin de respecter leur tradition de transmission selon un mode plus initiatique. Cet “autre” ennéagramme en appelle à tous les méandres du “mouvement” et de la “place”, il est à la fois proche et lointain de l’ennéagramme des personnalités issus des écoles sud et nord américaines.
Pour en savoir davantage, les livres et formations sont à notre disposition. Je suis certaine que la connaissance et la sagesse de l’ennéagramme se transmettent en groupe et en toute intimité avec soi. L’ennéagramme est un miroir, celui qui se regarde a besoin du reflet de l’Autre pour en apprécier la saveur, la richesse et l’utilité. Se regarder seul et dans son coin nous conduit directement à revisiter le mythe de Narcisse.

Un peu de mise en place
L’ennéagramme porte un nom étrange et provient de sources multiples, un peu comme la kinésiologie. Les hommes en débattent encore. Cette figure géométrique est-elle en lien avec l’arsenal psychologique ? le spirituel ? le psycho-spirituel ? autre chose ?
Les liens se révèlent en fonction des référentiels et niveaux de lecture choisis. 
L’ennéagramme ne détient aucune vérité, ne définit personne, il offre des points de vue larges et focalisés. Il est à la fois miroir et carte, avec ses codes, ses routes, ses points, ses angles, ses espaces vierges. Cadre d’observation, il propose aussi des exercices de sagesse du corps et de l’esprit. Il est philosophie.
C’est aussi une illustration, un monde figuré. Certains parlent d’outil, d’autres de symbole, certains de système d’étude de la personnalité, d’autres du visage de Dieu. L’écart d’interprétation est vaste. Certains parlent de typologie, d’outil de communication, d’autres